Toilettage des chiens : comment le faire parfaitement ?

Pour toiletter votre chien, vous pouvez vous adresser à des magasins spécialisés, mais vous pouvez aussi utiliser la méthode du “do it yourself”. Voici quelques conseils de base pour une bonne réussite.

Du brossage au nettoyage des oreilles.  

Le brossage, suivi avec une certaine régularité, permet d’éliminer la plupart des saletés et aussi d’éviter la formation de nœuds, surtout chez les chiens à poils longs. Il est bon de commencer toujours par le cou pour continuer, ensuite, jusqu’à la queue, en passant par le dos et les pattes.

Avec un chien à poils courts, un brossage une fois par semaine est suffisant, tandis que pour les chiens à poils longs, il est bon de le faire tous les 2 jours. Dans tous les cas, il faut utiliser des outils et des gants appropriés.

S’il y a des nœuds qui ne se défont pas, on peut les couper, en faisant très attention de ne pas toucher la peau du chien. Lors du toilettage des chiens, deux étapes fondamentales sont le nettoyage de la zone périoculaire et des oreilles, ce qui permet d’éviter la formation de conjonctivites dangereuses et d’autres infections. Une gaze humide est utilisée pour nettoyer la zone des yeux, en la tamponnant pour éliminer les sécrétions oculaires.

Pour nettoyer les oreilles, il est important d’éliminer complètement le cérumen et les saletés à l’aide d’un coton préalablement trempé dans la solution désinfectante et ensuite essoré. Une grande délicatesse est requise pour cette opération.

Du brossage des dents au lavage.

Les dents de votre chien doivent être nettoyées quotidiennement à l’aide d’un dentifrice approprié qui ne contient pas de fluorure, un élément nocif pour votre chien, et qui doit être étalé sur ses dents, puis brossé.

Les ongles longs peuvent causer des problèmes de posture au chien et, dans certains cas, endommager ses articulations. Vous devez donc contrôler leur longueur et les couper périodiquement à l’aide d’une tondeuse pour chiens du commerce. Lors de la coupe des ongles, il faut faire attention à ne pas toucher la pulpe et il faut procéder par étapes, avec une coupe maximale de 1,5 millimètre. En cas de saignement, il faut appliquer immédiatement de la poudre hémostatique sur la zone blessée.

Le toilettage n’est pas complet sans le lavage et le séchage ultérieur. Pour cette opération, on utilise un shampooing spécifique et une éponge douce, ou les mains, avec lesquelles on peut masser tout le corps du chien à l’exception du museau et de la tête, afin d’éviter que l’eau du lavage n’atteigne les oreilles ou les yeux.

La phase de séchage est divisée en deux parties, la première avec une serviette et la seconde avec le sèche-cheveux ; la serviette la plus appropriée est celle en microfibres, tandis que le sèche-cheveux doit être maintenu à distance et à une température moyenne.

Régime BARF : une alimentation naturelle pour votre chien
Incontinence urinaire chez le chien : les symptômes et les remèdes